Bourses et aides sociales

Bourses et aides sociales

Que ce soit de manière régulière ou lors de difficultés passagères, de nombreuses aides existent, pensez à en faire la demande !

Si vous appartenez à l'un des cas définis ci-dessous, vous pouvez peut-être prétendre à une bourse. Pour tout renseignement concernant votre cas personnel, votre interlocuteur est le Service du Dossier Social Etudiant du CROUS.

Les bourses sur critères sociaux de l'enseignement supérieur

Les bourses sont accordées en fonction de la situation sociale de la famille et des études suivies. Les étudiants ayant le statut de boursiers sur critères sociaux bénéficient de l'exonération des droits universitaires et de la CVEC. Cette aide d'un montant variable (échelons 0 à 7) est versée sur 10 mois dans la plupart des cas. Deux compléments sont possibles : l'aide au mérite et l'aide à la mobilité internationale.

Vous trouverez toutes les informations détaillées sur l'ensemble des aides gérées par le CROUS sur le site Internet www.crous-lyon.fr

Qui a droit à une Bourse sur critères sociaux ?

Pour avoir droit à une aide financière du ministère, il faut avoir moins de 28 ans au 1er octobre de l'année universitaire pour une 1ère demande et suivre une formation habilitée à recevoir des boursiers.
Les aides sont ensuite attribuées en fonction de trois critères :

  • les revenus de la famille
  • le nombre d'enfants à charge de la famille
  • l'éloignement du lieu d'études

En fonction de ces éléments, un barème est établi et permet d'évaluer l'aide financière attribuée à l'étudiant.

Pour tout renseignement concernant votre cas personnel, votre interlocuteur est le Service du Dossier Social Etudiant du CROUS le plus proche de l'établissement où vous êtes scolarisé.

L'aide au mérite

Cette aide de la Région Auvergne-Rhône-Alpes est accordée aux bacheliers ayant obtenu une mention Très Bien au baccalauréat. Cette aide, d'un montant de 500 euros, est à demander en ligne sur la plateforme dédiée de la Région.

Par ailleurs, une aide au mérite du Ministère peut être accordée aux étudiants boursiers ayant obtenu une mention Très Bien au baccalauréat, en complément de la bourse sur critères sociaux versée par le CROUS. Il n'y a aucune démarche à réaliser : après les résultats du baccalauréat, le rectorat transmet au CROUS la liste des étudiants concernés. Cette aide, d'un montant annuel de 900 euros, est versée sur 9 mois pendant les 3 années de la licence, si le bénéficiaire répond aux critères durant toute cette durée.

Le fonds national d'aide d'urgence

Ce fonds comporte deux types d'aides permettant de répondre aux situations particulières :

  • Une aide ponctuelle qui permet de répondre à une situation de détresse financière passagère
  • Une aide annuelle qui peut être attribuée dans les cas d'indépendance financière avérée de l'étudiant vis-à-vis de la famille ou en cas de reprise d'études

L'âge limite pour bénéficier du F.N.A.U. est fixé à 35 ans, y compris pour les étudiants en reprise d'études. Une commission d'attribution décide, au vu du dossier de l'étudiant, le montant de l'aide. Pour demander cette aide, prenez contact avec les assistantes sociales du CROUS ou avec la Médecine préventive universitaire.

Les aides à la mobilité

L'aide à la mobilité Parcoursup : une aide de 500€, cumulable avec d'autres aides, pour les lycéens boursiers qui ont formulé puis accepté au moins un vœu sur Parcoursup hors de leur académie d'origine. La demande s'effectue en ligne sur une plateforme dédiée. Plus d'informations sur ce site.

L'aide à la mobilité en Master : vous devez être inscrit·e en première année du Diplôme national de Master l’année qui suit l’obtention de votre diplôme national de licence. Vous serez éligible à cette aide si vous êtes bénéficiaire d’une bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux (ou d’une allocation annuelle accordée dans le cadre du dispositif des aides spécifiques versées par le ministère ou les établissements qui en relèvent) ET si vous êtes inscrit·e dans une autre région académique que celle où vous avez obtenu votre licence. Plus d'informations sur ce site.

Les bourses d'études à l'étranger

L'aide à la mobilité internationale de l'enseignement supérieur

L'aide à la mobilité internationale vous permet de suivre une formation supérieure à l'étranger dans le cadre d'un programme d'échanges ou d'effectuer un stage international. L'aide à la mobilité internationale (400€/mois en 2019/2020) peut vous être attribuée si vous remplissez les conditions suivantes :

  • Votre séjour aidé à l'étranger dure entre 2 et 9 mois consécutifs. Au cours de l'ensemble de vos études supérieures, vous ne pouvez cumuler plus 9 mois d'aide à la mobilité internationale.
  • Vous êtes boursier de l'enseignement supérieur sur critères sociaux ou bénéficiaire d'une allocation annuelle (dispositif des aides spécifiques)
  • Vous préparez un diplôme national relevant de la compétence du ministère chargé de l'enseignement supérieur dans un établissement d’enseignement supérieur qui a engagé une démarche de contractualisation avec l’État
  • Votre formation ou votre stage à l'étranger s'inscrit dans le cadre de votre cursus d'études

Pour demander cette aide, merci de vous adresser au Service des Relations Internationales de l'UJM.

La Bourse Erasmus +

Erasmus est un programme européen d'échanges d'étudiants qui vous permet d'étudier en Europe. Une bourse Erasmus + peut vous être attribuée si vous effectuez une partie de vos études dans un pays étranger européen auprès d'un établissement de l'enseignement supérieur sur une durée entre 3 et 12 mois dans le cadre d'un échange inter-établissements.

Renseignez-vous auprès du Service des Relations Internationales de l'UJM  pour connaître les établissements partenaires étrangers. Comptez entre 12 et 6 mois de délai avant le début de votre séjour à l'étranger.

La Bourse Régionale Mobilité Internationale Etudiant

La Bourse Régionale Mobilité Internationale Etudiant est un dispositif de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les étudiants et apprentis souhaitant continuer leurs études ou réaliser un stage à l'étranger (95 euros par semaine pour une mobilité de 4 à 26 semaines). Davantage d'informations et modalités de dépôt des candidatures sur la plateforme dédiée de la Région.